(« L’OUVRAGE DU MOIS »):(« REINES D’AFRIQUE »)-(« LE ROMAN VRAI DES PREMIERES DAMES D’AFRIQUE »)!

henriette

-Grand reporter au service(MONDE) et(L’EXPRESS), le confrère(VINCENT HUGUEUX) parcourt depuis plus de deux décennies le continent africain, auquel il a consacré plusieurs ouvrages incisifs!Dans cet ouvrage ,il s’agit d’un hymne aux « first ladies africaines » qui ne dit pas son nom!

-(« LES FIRST LADIES D’AFRIQUE DEPUIS LES ANNEES 90″):

Modernité ambigue,bien sûr.A tout coeur de la first lady,la fondation caritative à spectre large ne fait au fond que ripoliner l’arsenal de la dame patronnesse,figure maternelle,voire thaumaturge,ainsi dotée d’une arme à double tranchant:Santé,éducation,secours aux indigents:Si elles tendent  à humaniser le présidentiel époux,les bonnes oeuvres de MADAME dressent en creux l’inventaire des échecs de MONSIEUR et dessinent les contours de son incurie.Gare au syndrome boomerang…Autre effet pervers:Le risque de dévoyer le concept même de société civile »,nébuleuse subversive par nature dont il serait aisé d’annexer les champs de bataille avec les moyens de l’état.Que bâtit-on de durable sur de telles fondations?A vrai dire pas grand-chose.Un signe:Même si l’ivoirienne HENRIETTE KONAN BEDIE,dépossédée de son titre voilà (19 ans),persiste à la tête de son ONG(servir) à réunir les fonds que requiert la construction d’un hôpital voué au traitement des affections rénales,l’ouvroir moderne survit rarement à l’abdiction de son inspiratrice…

-Au final les actions sociales des « first ladies africaines » sont-elles des ravalements de façade?Chacun aura sans doute son analyse de fond!

(EXTRAIT DE LOUVRAGE REINES DAFRIQUE DE L’AUTEUR « VINCENT HUGUEUX »-LA CONCLUSION EST DE LA (REDACTION-IMAGE HENRIETTE BEDIE(first lady ivoirienne de 1993 à 1999)